OBJECTIF : FORMATION

FIN : MAI 2013

Cette expérimentation, à vocation pédagogique, a eu pour objectif de tester le protocole d’acquisition d’ « artefact convexe complexe » mis en place par le MAP auprès des photographes professionnels de la RMN.

Dans le jardin du Carrousel la Baigneuse à la draperie trône, seule au milieu de la pelouse. Le bronze de cette oeuvre, réalisée en 1921 par Aristide Maillol, s’est oxydé et la couche de vert de gris à sa surface donne un aspect assez mat à celle-ci, facilitant ainsi son acquisition.

Première expérimentation des techniques de numérisation 3D par les photographes de la RMN, ce cas d’étude a poussé les participants à s’interroger sur les problématiques liées l’environnement de captation ainsi que sur le choix des points de vue à adopter.

Pour ne pas laisser de parties cachées entre les bras et le buste, cinq points de vue sont nécessaires. L’écartement entre les points de vue principaux est tel que des photographies de liaison sont nécessaires. Elles sont prises tout autour, en tournant à chaque fois d’une quinzaine de degrés et en s’éloignant de la statue d’un mètre environ, pour pouvoir la cadrer entièrement.

A l’ensemble de ces photographies viennent s’ajouter une série de clichés de calibration effectués sur une statue voisine. Elles facilitent le processus de numérisation en permettant durant l’étape de traitement photogrammétrique un meilleur calcul des orientations, sur la base de clichés texturés indiquant une profondeur pris avec un réglage identique de l’appareil photographique.

A l’issu de cette expérimentation, sont obtenus un ensemble de cinq nuages de points d’une résolution important dont le bruit est apparent mais reste limité.