OBJECTIF : MEDIATION

FIN : ETE 2015 

L’objectif de cette expérimentation est d’obtenir une numérisation précise du site dans le but d’imprimer en 3D, à partir de cette dernière, une maquette à destination des visiteurs en situation de handicap visuel.

Compte-tenu de la taille et de la complexité architecturale du lieu, cette numérisation a fait appel à tout l’éventail possible des techniques de captation utilisables : utilisation de drone, photographies à pieds, etc.
Nous avons ainsi décidé de faire appel pour ce projet au photographe Denis Gliksman (La Grange Numérique) expert dans ces techniques de photographie ayant à de nombreuses reprises travaillées dans le cadre de projets liés au patrimoine.
La numérisation s’est effectuée sur le site de Locmariaquer grâce à la participation du CMN sur 2 jours. Durant ces deux jours, plusieurs prises de photos ont été réalisées au fil de la journée afin de comparer les effets de la lumière sur la qualité du rendu numérisé.

Nous avons utilisé un drone qui a réalisé plusieurs vols programmés précisément, à une altitude précise, avec des points GPS, et un déclenchement régulier de l’appareil photo.  Des photos complémentaires ont aussi été réalisées au sol pour mieux couvrir les parties

verticales du côté des arbres ou le drone avait du mal à aller . Ce sont environ 280 photos qui ont été réalisées pour un modèle.
Nous avons fait des vols d’ essai la veille au soir en arrivant. Le lendemain nous avons réalisés 10 vols en 3 cessions, avec des lumières différentes, pendant les heures de fermeture du site pour ne pas survoler le public.
La programmation des vols avait été préparée à l’avance avec des photos satellite géoréférencées sur lesquelles les waypoints ont été disposés. Différents parcours de vol avaient été testés.

L’obtention d’une maquette 3D directement à partir du modèle 3D donne des résultats variables dépendants de la géométrie de l’objet généré. En effet, la photogrammétrie est une technique précise capable de rendre de nombreux détails.

Le traitement de ce modèle a été réalisé par les élèves de Val’EISTI en tenant compte d’un cahier des charges relatifs à l’accès aux personnes en situation de handicap. Le modèle obtenu permet à un malvoyant de comprendre les principaux reliefs du monument et son architecture globale.